CONFERENCE DES FINANCEURS : UN PROJET DE RECYCLOTHEQUE POUR LES AIDES TECHNIQUES

Envoyer par email Imprimer Partager sur facebook Partager sur twitter
-A +A
Recyclothèque

La conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées de 60 ans et plus a, officiellement, été créée, dans chaque département, le 1er janvier 2016.

Elle est un lieu de coordination institutionnelle qui, sous la présidence du Département, réunit l’Agence Régionale de Santé, les Caisses de retraite, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie, l’Agence Nationale de l’Habitat, la Mutualité Française, les institutions de retraite complémentaire et les collectivités territoriales. Elle vise, en effet, à prévenir, tout au long de la vie, la perte des incapacités physiques et psychiques par le repérage des facteurs de risque afin de proposer des programmes de prévention adaptés ou le recours à des aides techniques individuelles.

Les équipements et aides techniques individuelles sont tout équipement, instrument, dispositif, système technique ou logiciel adapté ou spécialement conçu pour prévenir ou compenser une limitation d'activité, destiné à une personne âgée de 60 ans et plus.

La conférence des financeurs des Pyrénées-Atlantiques a décidé, en mai 2017, d’initier une démarche d’économie circulaire visant à créer une « recyclothèque » des aides techniques. Elle a, pour cela, missionné le Groupement pour l’Insertion des Personnes Handicapées Physiques (GIHP) Aquitaine, pour lui apporter l’appui méthodologique et technique nécessaire à la construction de cette dynamique locale.

Le GIHP réalise donc une étude de faisabilité relative à la création dans le Département d’un dispositif de récupération et de réutilisation des aides techniques reposant sur l’économie circulaire. Ce projet poursuit les objectifs suivants :

  • améliorer la qualité de vie des personnes âgées, sécuriser leur quotidien, favoriser ou accompagner le maintien ou le retour à domicile et faciliter les interventions de leurs aidants,
  • réduire les inégalités et rendre ces aides plus accessibles financièrement notamment,
  • créer un modèle économiquement viable :
  • générateur d’économies en optimisant la circulation des aides techniques,
  • créateurs d’emplois en s’appuyant sur les acteurs locaux et leurs savoirfaire.

Le GIHP, qui rencontre tous les acteurs du Département, susceptibles de participer in fine au projet compte-tenu de leurs compétences (collecte, remise en état, nettoyage, maintenance, reconditionnement, redistribution, etc.), rendra ses conclusions au second semestre 2018.